Follow by Email

Saturday, April 14, 2012

Amazing Home

20 janvier 2012

Empreinte vintage dans une longère

En Haute-Normandie, Julie et Cyrille laissent dans leur longère une empreinte personnelle et vintage. Ces jeunes décorateurs, férus de chine, de restauration de meubles et de mises en scène, mêlent ici le contemporain, l'ancien et l'ethnique.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
  • La cuisine se devine depuis le salon à travers les colombages ajourés. Le salon est équipé de mobilier des années 1950 et 1960 : une table basse, deux fauteuils où sont posés des coussins graphiques "maisonGeorgette" et une chaise Panton rouge. Au-dessus d’un ancien meuble de mercerie chiné, une huile de Jean Hulin, le grand-père de Julie. Pouf chez la boutique « L’empreinte » à Lyons-la-Forêt.

Deux citrouilles gravées aux prénoms des enfants de la maison
  • Deux citrouilles gravées aux prénoms des enfants de la maison.
Le parcours professionnel de Julie et Cyrille Viard débute tout d’abord aux Galeries Lafayette à Paris où ils sont tous deux décorateurs, mais il y a quelques années, ils décident de quitter la vie trépidante de la capitale pour se mettre au vert et rejoignent ainsi la campagne.
Direction la Haute-Normandie et plus précisément le département de l’Eure où les grands-parents de Cyrille possédaient une longère.

Jeunes décorateurs parisiens, Julie et Cyrille quittent la capitale pour restaurer une longère normande

La vieille bâtisse familiale est dans son état d'origine et des travaux de restauration sont nécessaires.
Notre jeune couple de décorateurs trouve ici l'occasion d'apporter leur touche personnelle et surtout redonner un second souffle à cette habitation du XVIIIème typique de Normandie.
Vase d’avril créé par Tsé & Tsé et suspension Courant d’air composée de quatre cocons lumineux en papier japonais, création Céline Wright
  • Posé sur la cloison de séparation en colombages, un "vase d’avril" créé par "Tsé & Tsé" se décore de renoncules et graminées.
  • Suspension "courant d’air" composée de quatre cocons lumineux en papier japonais, création Céline Wright, devant une rame ancienne.
Lettres d’enseigne pour décorer un mur, une lampe articulée de Anne Jaeckin et Le Cirque, une création de Vox Populi
  • Des anciennes lettres d’enseigne n’ont pas été choisies par hasard puisque celles-ci correspondent aux initiales des prénoms de toute la famille. Une lampe articulée, boutique « L’empreinte », éclaire une sculpture en bronze, création Anne Jaeckin.
  • Une sculpture en bronze de Mélanie Quentin est posée à côté de la lampe "Le Cirque", création "Vox Populi".

  • Julie et Cyrille, notre jeune couple de décorateurs.
Aussitôt, la première phase de travaux démarre.
"Les murs étaient couverts de vieux papiers peints", précise Cyrille. "Il y avait très peu d’ouvertures et donc pas de luminosité".
Ainsi les premières modifications consistent à créer une porte côté sud et à remplacer les petites fenêtres par des verrières de type atelier.

Les priorités de nos décorateurs vont pour la diffusion de la lumière et la création de vues sur l'extérieur

Au rez-de-chaussée, notre couple a l’idée d’évider les colombages intérieurs de leur torchis d’origine afin d’apporter de la transparence et de la luminosité.
Cette percée permet également d’agrandir visuellement les deux espaces à vivre que sont la cuisine et le salon tout en les cloisonnant sans altérer le caractère typique de cette habitation normande.
Table de cuisine composée d'une porte ancienne en orme et d'un piètement métallique, boutique L’empreinte à Lyons-la-Forêt, et entourée de chaises Tolix modèle A
  • Pour la table de la cuisine, Julie et Cyrille ont récupéré une porte ancienne en orme qu’ils ont posé sur un piètement métallique, boutique « L’empreinte ». Les chaises Tolix modèle A et la suspension d’atelier ont été chinées dans les vide-greniers et brocantes de la région.
Assiettes à dessert gravées des vœux traditionnels, créations Le Petit Atelier de Paris
  • Pour le goûter, quelques cannelés préparés par Julie.
  • Assiettes à dessert gravées des vœux traditionnels, créations "Le Petit Atelier de Paris".

Posés sur la cheminée de la cuisine, un ancien cadran d’horloge, un buste, une pile de livres chinés et une fourmi en papier mâché, création Farfelus Farfadets
  • Posés sur la cheminée de la cuisine, un ancien cadran d’horloge derrière un buste et une pile de livres chinés. Fourmi en papier mâché, création "farfelus farfadets".
Le charme authentique de la longère est ainsi préservé par la mise en valeur des éléments de construction tels que la brique et le bois.

Les éléments d'architecture sont préservés pour conserver l'authenticité des lieux qui invite par ailleurs une décoration très tendance

L’ambiance est chaleureuse avec les murs recouverts d’une teinte chaude trouvée dans la palette de la marque anglaise de peintures "Little Greene" qui s’accorde au mobilier en bois brut et aux briques apparentes.

Le mélange des styles très calculé apporte charme et caractère à l’ensemble.

Nos décorateurs se plaisent, en effet, à combiner du mobilier des années 1950 et 1960 à des meubles de métier ou de style industriel.
Collection de vieux moules en plâtre provenant d’une fabrique de couverts des années 1930
  • La cuisine donne directement sur le hall d’entrée où l’on aperçoit l’escalier en bois et métal qui mène à l’étage.
  • Collection de vieux moules en plâtre provenant d’une fabrique de couverts des années 1930.

Soucieux de garder présents les souvenirs de leurs voyages qui ont été pour eux également une source d’inspiration, ils invitent dans le décor une petite touche ethnique qui rappelle leur attirance pour les pays lointains.
Par opposition à l'ambiance du hall d’entrée dont le sol est recouvert de tomettes de terre cuite anciennes, les sols du salon et de la cuisine, étant trop abîmés, sont remplacés par des carreaux de ciment gris.

Un dessin de Dominique Dubois-Rahoui, une collection de formes à chaussures en fonte, un ancien établi en bois éclairé d’une lampe Jieldé et un ancien meuble d’imprimerie à tiroirs
  • Devant un dessin de Dominique Dubois-Rahoui, une collection de formes à chaussures en fonte.
  • Au premier plan, un ancien établi en bois éclairé d’une lampe Jieldé devant une collection d’encres de Jean Hulin. Un ancien meuble d’imprimerie à tiroirs en chêne s’invite dans l’entrée.

Pour faire pénétrer la lumière dans les pièces du rez-de-chaussée, notre couple fait disposer des verrières métalliques d’atelier dans les murs maîtres de la cuisine et du salon.
Ils en installent aussi dans les cloisons distributives comme dans le hall d’entrée dans lequel ils désirent y dévoiler la généreuse et chaleureuse ambiance de la maison.

Dans un petit salon aménagé avec du mobilier des années 1950, une chouette en bois posée sur un ancien établi d’enfant
  • Petit salon aménagé avec du mobilier des années 1950.
  • Un ancien établi d’enfant se décore d’une chouette en bois dénichée dans une brocante et de petits bateaux en papier journal.
Sous un globe Napoléon III, une poupée en tissu confectionnée par Manon Gignoux est mise sous globe et une collection d’encres de l’artiste Alain Bonnefoit éclairées par trois suspensions confectionnées à partir d’isolateurs en verre
  • Une poupée en tissu confectionnée par Manon Gignoux est mise sous globe à côté des sculptures en terre de Dany Pollata.
  • Au mur, une collection d’encres de l’artiste Alain Bonnefoit éclairées par trois suspensions confectionnées par Julie et Cyrille à partir d’isolateurs en verre chinés.

Idée à retenir :
Julie et Cyrille ont chiné des isolateurs en verre de poteaux électriques.
Ils les ont ensuite électrifiés afin de les détourner en trois suspensions afin d’éclairer avec originalité cet espace détente.

Coin bureau dans un style atelier, bureau Napoléon III, chaise pivotante, tabouret d’atelier Singer et applique murale en tôle
  • Le bureau joue les contrastes avec une peinture de chez "Little Greene". Il est meublé avec un bureau Napoléon III avec sa couleur d’origine usée par le temps. La touche "atelier" est ici présente avec une chaise pivotante et un tabouret d’atelier Singer éclairée d’une applique murale en tôle.
  • Collection de vieux pinceaux de doreur et bobines.
Souris et hérissons en métal du sculpteur Régis Lebel, collection de miroirs de sorcière et ancienne lampe d’atelier
  • Les pinceaux et crayons se rangent dans des pots en terre vernissée sous le regard des souris et hérissons en métal du sculpteur Régis Lebel.
  • Sur le mur du bureau, une collection de miroirs de sorcière de différentes tailles. Une ancienne lampe d’atelier "Singer" se fixe sur un socle en bois de globe Napoléon III.

Afin de profiter de la lumière et de la vue sur le dehors, les portes extérieures s'équipent de vitrage en partie haute.
Un petit salon donnant sur le bureau a trouvé place derrière l’escalier d’usine avec ses marches en chêne sablé et retravaillé par Julie et Cyrille.
Il permets l’accès au premier étage où se trouve la partie nuit sous les rampants de la toiture. Les travaux de cet étage, principalement de second œuvre, ont portés sur les sols, l’isolation et les plafonds, les cloisons et ont été réalisés par notre couple avec l’aide de leur famille et leurs amis.

  • Nos décorateurs ont choisi de donner une unité à la façade de leur longère en peignant les menuiseries et les colombages de la même couleur. Les briques qui composent le sous-bassement sont également peintes en blanc.
  • Champignons en bois, boutique « L’empreinte ».
  • La cuisine donne directement sur le jardin ce qui permet de profiter de celui-ci à la belle saison.
  • Champignons en pierre et terre cuite, boutique « L’empreinte ».
Autour d'une table de jardin, des vieilles chaises de bistrot des années 1950 et un bridge Luxembourg Fermob. Une ancienne bouée de corps-mort s’invite dans le décor.
  • Le détail de la porte d’entrée de l’ancien garage nous dévoile une composition très linéaire.
  • Autour de la table de jardin, anciennes chaises de bistrot des années 1950 et un bridge Luxembourg de chez "Fermob". Une ancienne bouée de corps-mort s’invite dans le décor.

Cette phase de travaux s’est déroulée sur six mois et il demeure pour nos propriétaires le souvenir du plaisir de faire soi-même. Le sol en terre battue couvrant le plancher d'origine est recouvert d’un parquet brut javellisé afin de lui donner un aspect vieilli et blanchi.
La douce teinte du bois naturel et le charme reposant de la chambre parentale, invite à la sieste...
Notre couple aime collectionner certains objets anciens et les présenter ensuite sous forme d’accumulation.

Aménagement d'une chambre sous la charpente d'une longère
  • À l’étage, la chambre de Julie et Cyrille sous la charpente en bois.
Dans la chambre aménagée dans les combles d'une longère, des coussins et plaid de la marque Caravane et une suspension Cornette en porcelaine, création Tsé & Tsé
  • Coussins et plaid de la marque "Caravane".
  • Suspension "Cornette" en porcelaine, création "Tsé & Tsé".

C’est ainsi que des miroirs de sorcières ou "face à main" s’invitent dans le bureau et la salle de bains.
Julie et Cyrille parsèment dans leur intérieur les œuvres des artistes et créateurs qu’ils affectionnent. Notamment les bronzes de Pauline Ohrel, Mélanie Quentin et Anne Jaeckin qui se mettent en scène dans le salon.
Sans oublier les créations du "Petit Atelier de Paris", "Vox Populi" et Manon Gignoux.
Julie est également attachée aux peintures et encres de son grand-père, l’artiste Jean Hulin.

Toutes ces œuvres s’accordent parfaitement avec le mobilier chiné ou les objets contemporains. Ces derniers proviennent pour la plupart de leur boutique de décoration-brocante baptisée « L’empreinte » et située au cœur de Lyons-la-Forêt, un des plus beaux villages de France.

  • Deux vasques contemporaines se posent sur une ancienne table d’atelier agrémentée de paniers en osier pour le rangement.
  • Estampe japonaise chinée.
Collection de miroirs face à main, ancienne planche de lavandière détournée en pont de baignoire et mobile floral, création Atelier LZC
  • Collection de miroirs "face à main" chinés. Une ancienne planche de lavandière se détourne en pont de baignoire.
  • La salle de bains est équipée d’une baignoire en fonte d’époque. Mobile floral, création "Atelier LZC".

C’est en 2005, que Julie et Cyrille ont eu envie de partager leur passion et leurs coups de cœur en matière de décoration en ouvrant cette adresse.

Objets de charme et mobilier chiné se retrouvent à «L’empreinte», leur boutique à Lyons-la-Forêt

Une boutique où les objets de charme bien choisis s’harmonisent au mobilier chiné et revisité par leur soin.
Julie nous précise : "Nous allons souvent chiner en Belgique pour achalander notre boutique". Ayant plusieurs cordes à leur arc, nos décorateurs proposent également à leur clientèle leurs services en matière de tapisserie, patines et prodiguent leurs conseils en décoration à domicile.

Julie et Cyrille ont réussi à apposer dans cette ancienne longère une empreinte à la fois délicate et sûre... tout à leur image !
Un cocon bien douillet où il fait bon vivre en famille. ■

  • La chambre de Marius est peinte avec une couleur de chez "Little Greene".
Dans une chambre d'enfant, un ancien meuble de grainetier et une voiture à pédales chinée
  • Marius range ses jouets dans un ancien meuble de grainetier et s’amuse avec cette voiture à pédales chinée.
Stylisme et texte Laëtitia Rissetto / Photos Laëtitia & Philippe Rissetto
Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

No comments:

Post a Comment